5e dimanche du Carême

Bonjour à vous tous et toutes !

Malgré tout, la vie continue. La route est encombrée de problèmes sérieux, il est vrai, mais il nous est encore donné de marcher, librement, peut-être trop seuls, si loin de notre idéal de faire communion dans la joie et l’espérance de matins ensoleillés. Mais c’est ainsi. Souhaitons que ce temps bien difficile ne nous éloigne pas de nos soeurs et frères dans la détresse à cause bien sûr du virus actuel, mais aussi à cause des guerres du Moyen-Orient, de la sécheresse qui accable trop nombreux pays, du déboisement de l’Amazonie, etc. La pandémie a ajouté bien des personnes sur le chemin de l’angoisse, de la pauvreté et de l’isolement. Soyons attentifs à cette vie menacée ! Lire l’article

4e dimanche du Carême

Bonjour à vous tous-toutes !

Nous en sommes déjà au 4e dimanche du Carême. La route se poursuit dans la recherche de la vérité et de la paix en un temps où tout semble s’assombrir. Femmes et hommes de communion, nous sommes de plus en plus confinés dans nos appartements sans contact avec qui que ce soit. Nos lieux de rassemblements culturels, sportifs, ecclésiaux… tout comme les restaurants, les parcs… sont fermés. Il nous reste encore le téléphone, les médias sociaux. Malgré ce temps d’incertitude, il est bon de retourner à ce qui nous constitue comme personne humaine, porteuse de vie, remplie d’amour à partager, engagée pour un monde de paix et de justice. Lire l’article

Le carnaval fêté à Bassin Bleu

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous étions 30 personnes venant des 6 équipes de la région de Gros-Morne, Haïti. Il y avait aussi des fidèles de la paroisse de Bassin Bleu et de Port-de-paix. Nous étions ensemble pour les formations, puisque il y avait retraite pour les autres membres. Mais, nous étions là pour le camp avec la possibilité de suivre les conférences. C’était un moment extraordinaire. La zone était très calme et sécuritaire. Au moment de nous baigner à la rivière, nous constatons qu’il y avait d’autres personnes qui font cette même activité. La vie est là malgré tout.

3e dimanche du Carême

Bonjour à vous toutes et tous !

Je vous avoue que je ne sais par quel bout vous présentez un petit mot cette semaine.  Nous vivons dans une atmosphère où l’anxiété fait des siennes et amène à des comportements bizarres.  Le virus affecte la vie de plusieurs. Les mesures draconiennes de lutte contre celui-ci ébranlent des certitudes. Tout le quotidien est à repenser.  Et que dire des situations d’injustice, de guerre, de famine, de déplacements de masse de populations victimes de conflits… et tant d’autres choses encore !
 
Dans le livre de l’Exode, le peuple se lamente de ses conditions de vie. Il préfère retourner à l’esclavage égyptien que de marcher librement avec toutes les conséquences de vivre une liberté responsable.  N’est-ce pas un peu à notre image ?  Nous préférons trop souvent le confort de nos habitudes et de nos certitudes plutôt que d’oser les routes d’une vie autre, sans nécessairement connaître le chemin et vers où nous allons. Mais avec saint Paul, nous avons la conviction profonde que « l’espérance ne déçoit pas… »  Osons donc des avenues différentes pour réapprendre à vivre ensemble, nous redonner des espaces de communion et de fraternité, perdre du temps avec celles-ceux que nous aimons, ouvrir nos coeurs à des idées nouvelles, vivre, simplement vivre… sans oublier de défendre la dignité des femmes et des hommes.
 
Saint Jean nous amène au puits de la Samaritaine.  Nous sommes en territoire étranger. Jésus a soif. Il demande de l’eau à une femme, à une femme de Samarie.  Plein de préjugés, de règles non écrites, tombent à l’instant.  Elle puise de l’eau et Jésus lui offre une eau qui désaltère pour toujours.  Avons-nous vraiment soif de cette eau ?  Voulons-nous vraiment boire de cette eau qui nous ouvrira les yeux sur ce que nous sommes et sur ce à quoi nous sommes appelés ?  Aimons-nous mieux nous lamenter comme le peuple du désert ?  Il n’a suffi qu’un peu d’eau et la Samaritaine a vu sa vie s’éclairer. Elle a souri de nouveau à la vie.  Quelles sont nos soifs ?  Paix ? Justice ? Reconnaissance ?  Et quelles sont les soifs de nos sœurs et frères ?  Un travail ?  Un pays sûr ?  Un toit ?  Des soins de santé ?  Un accès à l’eau ?
 
Apprenons à reconnaître nos soifs et trouvons les puits de vie heureuse !  Continuons notre marche, bien debout, car l’espérance ne trompe pas.
 
Bonne semaine !
 
Jean-Marc St-Jacques c.s.v.
responsable général
Service de Préparation à la Vie (SPV)

Une belle rencontre à Ouagadougou

F. Clément Ouédraogo, c.s.v., responsable de l’équipe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le  2 mars, le responsable général a visité l’équipe primaire du Groupe scolaire Saint-Viateur de Ouagadougou.  45 jeunes bien dynamiques !  À la question « Mais qu’est-ce que le SPV vous apporte ? »,  les réponses fusent :

  • nous apprenons la cohabitation.
  • nous vivons la fraternité.
  • nous découvrons la fraternité.

L’équipe est composée de jeunes musulmans et chrétiens protestants et catholiques.

Une fête de la lumière à Montréal

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le vendredi soir 31 janvier, le responsable général Jean-Marc a animé une soirée avec une cinquantaine de jeunes Syriens du groupe St-Jean (secteur ville Saint-Laurent de Montréal). Ce fut l’occasion de réfléchir sur la lumière du Christ dans nos vies et la lumière que nous voulons être pour les autres.

2e dimanche du Carême

Bonjour à vous toutes et tous !

« Quitte ton pays… je rendrai grand ton nom. » (Gn 12,1).  « Il a détruit la mort et il a fait resplendir la vie… » (2Tim 1,10).  « Seigneur, il est bon que nous soyons ici !  Dressons trois tentes… Relevez-vous et soyez sans crainte… » (Mt 17,1-9) Lire l’article

Décès de Mme Huguette Plante

Nous apprenions en début de semaine le décès subit de Mme Huguette Plante.

Huguette a toujours été une femme debout, engagée au service des jeunes et des petits.  Elle savait sourire à la vie et croyait profondément en un Dieu plein de tendresse, père de miséricorde, fils de liberté, esprit de création.  Huguette a été responsable d’équipes SPV à St-Jean-sur-Richelieu depuis des décennies. Elle a aussi été membre de l’Assemblée générale du SPV pendant des années.  Femme de communion, elle était toujours pleine d’entrain et prête à relever de nouveaux défis.  Elle espérait d’ailleurs commencer une petite équipe SPV.

Nos condoléances à la famille et notre communion à vous toutes-tous de la région Ruche-Jeunesse (diocèses St-Hyacinthe et St-Jean-Longueuil).

Huguette Plante (Lapointe), 1942-2020

La famille vous accueillera au Complexe funéraire LeSieur et frère, 95, boul. Saint-Luc à Saint-Jean-sur-Richelieu, J2W 1E2, le dimanche 1er mars 2020 de 14h30 à 17h00 et de 19h00 à 21h00. Les funérailles auront lieu le lundi 2 mars 2020 à 11h00, en la cathédrale Saint-Jean l’Évangéliste, 215, rue Longueuil, Saint-Jean-sur-Richelieu, J3B 6P6. La famille recevra les témoignages de sympathie à l’église à compter de 10h30.