Thème de l’année

Marchons!

Une vie à cueillir!

Une vie à aimer!
Une vie à accueillir!
Une vie à célébrer!

Lève-toi et marche !

Voilà l’appel fait par Jésus de Nazareth à un paralysé !
Fais confiance ! Prends ma main !
Ose encore un peu et tu trouveras le moyen de te lever debout.

Levons-nous !
Marchons à notre tour en toute assurance !

C’est en marchant que nous trouverons le chemin à suivre.
C’est en sortant aux rendez-vous que la vie nous lance que nous apprendrons qui nous sommes.
C’est en osant la rencontre que nous deviendrons des femmes et des hommes dignes de ce nom.

La route s’ouvre devant toi, devant nous.
Malgré la haine, le rejet, l’intimidation, il y a une vie à aimer !
Il y a une vie à prendre à bras le corps.
C’est ta vie, c’est notre vie.
Et elle sera belle dans la mesure où chacun de nous donnera le meilleur de lui-même

pour inventer des chemins de paix retrouvée,
pour créer des avenues de liberté joyeuse,
pour imaginer des sentiers inédits de communion dans la justice.

Ouvre tes fenêtres, ouvrons nos portes.
Malgré nos craintes, nos angoisses et nos peurs, il y a une vie à accueillir !
Il y a une vie à recevoir dans l’ordinaire de la vie de tous les jours.
C’est ta vie, c’est notre vie.
Et elle sera ouverture dans la mesure où nous laisserons tomber nos murs de division

pour proposer des lieux de douce tendresse vécue dans la fraternité,
pour inviter à des fêtes où chacun est reconnu dans le beau de sa vie,
pour laisser entrer un vent de fraîcheur plein de respect, d’accueil, de partage.

Sors de tes habitudes, quittons nos sécurités.
Malgré nos certitudes, nos replis sur soi, nos hésitations, il y a une vie à célébrer.
Il y a une vie qui surgit dans les imprévus de notre quotidien.
C’est ta vie, c’est notre vie.
Et elle servira à quelque chose de bien si nous nous tenons aux carrefours du monde

pour défendre les droits et libertés de tous et chacun,
pour nous rendre présents aux exclus de nos systèmes sociaux et politiques,
pour reconnaître les gestes de transformation de notre univers.

Oui, marchons ! Osons prendre les routes de l’inconnu !
Car, notre Dieu est un Dieu qui met en marche.

La marche d’une terre nouvelle pour Abraham.
La marche de la libération pour Moïse.
La marche de la déstabilisation pour le peuple déporté.

Oui, notre Dieu est un Dieu qui nous précède et nous attend

sur les routes de la Palestine des petits et des exclus,
sur les chemins des femmes et des hommes qui n’ont pas accès à la générosité de la terre,
sur les rues des gens qui ne sont pas invités à participer à la marche de notre monde.

Oui, notre Dieu s’est fait reconnaître sur les chemins de l’inédit

en se faisant voir sur la route d’Emmaüs comme signe de communion,
en organisant toute une fête pour le fils retrouvé,
en ouvrant de nouvelles voies d’avenir à la femme adultère.

Oui, cette année, nous sommes invités à marcher ensemble.

Nous irons à la mer.
Nous gravirons la montagne.
Nous respirerons les parfums de la nature.
Nous irons aux carrefours de nos villes.
Nous bâtirons des ponts pour aller au-delà de nos petits mondes.

Alors, préparons nos bagages !

Qu’ils soient légers pour que nous puissions nous rendre au bout du chemin !
Qu’ils soient petits pour que nous puissions ajouter nos découvertes à chaque semaine !

Alors, tu pars avec nous ?
Bonne route !

Jean-Marc St-Jacques, c.s.v.
Responsable général
Service de Préparation à la Vie (SPV)