Nwèl Lakay aux Gonaïves, Haïti

« Bonjour, pour cette fin d’année encore, l’équipe SPV des Gonaïves était en mission dans le but de rencontrer les plus nécessiteux pour la Noël baptisée « Nwèl lakay »,  malgré la crise socio-politique et économique qui sévit dans le pays depuis bientôt un an. C’est une tradition pour l’équipe des Gonaïves.  Alors,  on ne pouvait pas rester sans rien faire et surtout, Jésus compte sur nous pour aller cueillir ceux qui sont oubliés par la société . Avec nos maigres moyens, on a fait des kits sanitaires et alimentaires afin de donner un brin d’espoir et d’amour aux plus démunis, car Noël est la fête de tous. N’oublions pas que l’enfant Jésus est venu surtout pour ceux qui sont dans le besoin. Alors on a fait le choix des vieillards, des enfants et des malades. C’est ainsi qu’on partage  le Christ sauveur aux pauvres et on prépare déjà notre 25e anniversaire de fondation du SPV aux Gonaïves. Ce sera en octobre prochain que l’équipe des Gonaïves fêtera ses 25 ans d’existence. »

Jean Robert Charles, SPV Gonaïves

Zone contenant des pièces jointes

Une belle fête de Noël au groupe Saint-Jean (Syriens)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le vendredi soir 27 décembre 2019, le responsable général Jean-Marc a assisté à une fête de Noël au groupe Saint-Jean, un groupe d’une cinquantaine de jeunes Syriens qu’il anime une fois par mois avec la famille Petraki. Deux membres de ce groupe sont de l’équipe SPV Les Baklavas du bonheur du Centre SPV. Il s’agit d’Aleen Alkabalan et Antoine Petraki.

Au menu : sketchs, chants, danses… et un excellent buffet préparé par les mamans.

Vœux de Noël et de l’An Nouveau

À vous amis.es du Service de Préparation à la Vie (SPV)
et des Camps de l’Avenir (lac Ouimet) !

« Nous ne sommes pas faits pour des sommeils tranquilles, mais pour des rêves audacieux. » (Pape François, 1er décembre 2018)

En ces temps où nous soulignerons la Nativité de Celui qui ouvre la voie à la vie reçue et partagée en abondance, il est bon de nous redire que nous sommes appelés, jour après jour, à vivre debout dans la joie, la paix et la simplicité.

Osons des rêves audacieux !
Des rêves où tous, nous aurons le nécessaire pour vivre dans la dignité des fils-filles de Dieu que nous sommes et dans le respect de nos libertés et nos droits fondamentaux.

Osons des rêves audacieux !
Des rêves où notre terre aura toute l’attention nécessaire pour donner des fruits afin de soutenir la vie de tous les humains pour aujourd’hui… et demain encore… et après-demain encore…

Osons des rêves audacieux !
Des rêves où il sera possible de vivre dans la communion, la tendresse et la reconnaissance de l’importance de toute personne pour la réalisation d’un monde plus heureux.

Osons ! N’attendons pas ! Transformons nos rêves en réalité !
Heureux temps des fêtes de la Nativité et de l’An nouveau !

Rose-Anne Monna

Le SPV de Banfora en solidarité avec les déplacés du pays

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte : car Dieu aime celui qui donne avec joie ». 2 Co 9, 7  

Depuis quatre ans et demi, notre pays le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes, faisant chaque jour des orphelins, des veuves, des déplacés.  À l’appel des évêques de la conférence épiscopale pour la collecte des fonds de solidarité aux déplacés internes, du 17 novembre au 1er décembre 2019, les membres du SPV la Colombe de Banfora furent touchés par ce cri de cœur de nos pères évêques.  Alors se concertant, ils prirent la décision de faire un geste symbolique en faveur des déplacés en lançant une collecte de fonds entre eux pour pouvoir aider toutes ses personnes qui sont dans le besoin.

En effet la SOLIDARITÉ  fut une vertu  très chère  à notre fondateur du mouvement SPV : le Frère Léandre DUGAL, c.s.v.  C’est dans cette logique que les élèves membres du SPV se sont laissés interpeller par les souffrances et les angoisses des hommes et femmes de notre pays en faisant cette collette. Le vendredi 7 novembre, quelques membres sont partis voir le Père Macaire, curé de la Paroisse Saint-Viateur,  pour lui faire part de leur contribution. Un geste que le P. Macaire trouva salutaire. Alors n’hésitons pas !  S’il y a une Vie à Cueillir, c’est que nous devons marcher à la rencontre de nos frères et sœurs déplacés. Ensemble VIVONS DEBOUT.   Marchons ! Une Vie à Cueillir !

Jean-Baptiste YABE, c.s.v

4e dimanche de l’Avent

Bonjour à vous toutes et tous !

Nous en sommes déjà au quatrième dimanche de l’Avent, à quelques jours de la fête du rappel de la Nativité du Christ, Celui qui a pris au sérieux ce que nous sommes comme femmes et hommes et qui nous a invités – et nous invitent encore – à oser la vie, à croire en des matins plus beaux… si nous savons nous y engager. Lire l’article