25 ans de vie du SPV des Gonaïves, Haïti

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malgré la situation difficile que traverse de nouveau Haïti, le SPV des Gonaïves s’est rassemblé le dimanche 31 octobre pour souligner ce quart de siècle de vie fraternelle sous le signe de l’idéal des premiers chrétiens. Le tout a commencé par une célébration présidée par le P. Jean-Paul St-Germain, c.s.v., aumônier national du SPV, où se côtoyaient musique, chants, prière et action de grâce.  Ce fut l’occasion de rendre hommage aux piliers de cette équipe à travers les ans.  Puis, ce fut la fête.  Le responsable général leur écrivait pour cette occasion : « Bonjour à vous toutes et à vous tous du SPV des Gonaïves !  Vous soulignez cette année les vingt-cinq (25) ans du début du SPV dans cette belle, grande et fière région des Gonaïves.  Vous avez su tout au long de ces années porter la Parole de Dieu au cœur du monde, une parole qui appelle à vivre debout dans la reconnaissance de la dignité de chaque personne, de chaque fille-fils de Dieu que nous sommes.  Vous avez également choisi de vivre la communion dans l’amour, la justice et la paix à la manière des premiers chrétiens (Actes des Apôtres 2,42-47).  Soyez fiers du bout de chemin que vous avez parcouru. Tout n’a pas été facile pendant ce quart de siècle.  Les difficultés et les incompréhensions font malheureusement partie du parcours normal des femmes et des hommes que nous sommes. Le SPV invite aussi à vivre la miséricorde dans la recherche du vrai et dans le respect des différences. Soyez toujours attentifs à respecter cet idéal. J’aurais bien voulu être des vôtres. Mais la situation sociale et la pandémie ne me permettent pas de me rendre sur votre terre célébrer avec vous. Soyez assurés de ma grande communion et de mes prières !  Je souhaite que le SPV puisse continuer à donner des fruits qui permettront à Haïti d’avoir un avenir radieux dans le respect de chaque Haïtien. Saluez les artisans de la première heure !  Soyez des femmes et des hommes debout, joyeux et porteurs de la Bonne Nouvelle ! Aimez la vie !  Servez la vie !  Contemplez la vie !

Au rendez-vous de la tolérance

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jeudi soir 4 novembre, le responsable général était au rendez-vous de la tolérance, une rencontre regroupant une quinzaine de jeunes au Carrefour Foi et Spiritualité (https://foi-spiritualite.ca/).  Animée de mains de maître par Sylvie Courtemanche, directrice du Carrefour, cette rencontre a permis de réfléchir sur l’intolérance envers les femmes (féminicides, etc.), les personnes différentes (les gros, les grands, les mal habillés, les pauvres…), les autochtones.  Ensemble, les membres ont reconnu que l’intolérance a un impact sur notre entourage. Nous sommes de moins en moins patients, nous avons de la difficulté à vivre la différence… mais il est possible de vivre autrement.

Ce groupe se rencontre une fois par mois. Prochain rendez-vous : 2 décembre. Une belle manière de vivre le projet SPV !

On se visite au Madagascar

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dimanche 31 octobre, il y a eu une belle rencontre entre l’équipe Vondrona et l’équipe Vahatra.  Ensemble, les membres ont vécu le lancement du thème de l’année 2021-2022 : « Tous ensemble… pour une fraternité sans frontière ! »  Selon ce que nous écrit le responsable national du SPV, Landimanana Rabenantoandro, cette rencontre est le début de la tournée des équipes pour la présentation des thèmes de l’année.

 

 

Des Fabricants de Bonnes Nouvelles

Bonne nouvelle! Les membres de l’équipe des Fabricants de Bonne nouvelles du collège Bourget ont livré 7 douzaines de biscuits aux pépites de chocolats (qu’il ont cuisinés eux-mêmes) pour les gens démunis qui vont au Café de la Débrouille. Mardi, malgré la pluie, et après avoir fait un test de goût, nos trois chevaliers ont marché jusqu’au local de l’organisme et ils ont visiter les installations.
Bravo à Mathieu, Jean-Francois et Etienne!
Annie Perreault

Un changement d’orientation en enseignement de la culture religieuse

Le ministre de l’Éducation du Québec a annoncé le changement du cours d’éthique et culture religieuse en cours de culture et de citoyenneté québécoise.  Les évêques québécois ont pris position cette semaine sur cette question. Vous trouverez leur vision de ce dossier dans le document annexé.

Bien sûr, il est toujours nécessaire de revoir le contenu d’un cours pour l’ajuster aux besoins de nos sociétés. Ce cours a déjà dix ans.  La question n’est pas là.  Le questionnement est sur le processus de décision du contenu d’un cours. Qui décidera ce qu’est la citoyenneté et la culture québécoise ?  Le parti au pouvoir ?  L’Assemblée nationale ?  Un groupe constitué de penseurs bien ancrés dans la réalité québécoise ? Qui ?

Il reste que le volet religieux deviendra peau de chagrin.  L’image du religieux est bien souvent présentée très négativement. Mais allons-nous ignorer l’impact du christianisme sur l’histoire de nos sociétés ?  On enseigne dans nos écoles l’impact de penseurs grecs comme Platon et Aristote, mais si peu sur l’impact de la pensée chrétienne.  Il est pourtant possible d’en parler sans prosélytisme.  À suivre !

2021-10-25_Comunique_ECR

Le groupe GAMA -Paroisse St-Esprit de Montréal

Le 3 octobre, le groupe GAMA de la paroisse St-Esprit de Montréal tenait une première rencontre.  Compte-tenu des mesures sanitaires en vigueur dans certaines paroisses, la rencontre a eu lieu par visioconférence. Ils étaient 9 participants : 6 jeunes et 3 co-animateurs-trices.

Un moment de vie fraternelle mêlant l’écologie, l’histoire, la vie quoi !  Leur animateur Martin Fontaine ne tarit point d’éloges envers son équipe.

Et c’est reparti au groupe St-Jean (Syriens)

Le dimanche 3 octobre, le responsable général Jean-Marc a accepté l’invitation du président général Antoine Pétraki à participer à une rencontre de la communauté St-Jean (Syriens).  En effet, tous les dimanches soirs, ce groupe se réunit pour approfondir sa foi et choisir des voies de vie heureuse.

Ce soir-là, les membres cherchaient à trouver un moyen de parler de leur foi et de l’illustrer par le biais d’une vidéo.  Le responsable général a été invité à parler du fin silence de Dieu (1 Rois 19,8-13).

Une autre manière de vivre le SPV !

Une rencontre des responsables d’Afrique

Le 3 octobre, le président général Antoine et le responsable général Jean-Marc avaient convié les responsables des cinq régions d’Afrique continentale : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, RD Congo et Togo.

Ce moment a permis de faire le tour de la vie des régions SPV. Plus de nouvelles seront données ultérieurement.  Mais, nous avons appris que le SPV de la RD Congo est à créer une nouvelle région SPV à 600 kilomètres de la capitale Kinshasa. Ces équipes se joindront au 25 existantes dans ce pays.  De même, le nouveau responsable de la Côte d’Ivoire, F. Éric Kassi, c.s.v., veut relancer les équipes des paroisses d’Abidjan et des collèges d’Abidjan, Bouaké et Ferkésédougou.  Quant aux responsables du Burkina Faso, F. Clément Ouédraogo, c.s.v., et Jean-Baptiste Yabé, c.s.v., ils sont à dynamiser les équipes des régions de Banfora, de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou.  

Malgré qu’il était malade, Edmond Nyakossan, responsable du Togo, est à soutenir les démarches des équipes actuelles de la région de Lomé et à inviter d’autres écoles à se joindre au SPV. Éric Owana, responsable du Cameroun, était fier de dire que déjà six équipes sont en action (voir la nouvelle de la semaine dernière).

Toute une vie dans ce vaste territoire africain !

Une nouvelle expérience au Carrefour Foi et Spiritualité

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jeudi 29 septembre, la directrice du Carrefour Foi et Spiritualité, Sylvie Courtemanche, a invité des jeunes pour une première rencontre de réflexion. Elle a également invité le responsable général Jean-Marc St-Jacques (aussi membre du conseil d’administration de cet organisme) à animer des parties de cette soirée. Une quinzaine de jeunes de la mi-secondaire à l’université étaient au rendez-vous.  Ce fut l’occasion de vérifier notre sens de l’écoute et de l’entraide.  Et que dire de ce temps de prière avec les bougies de la foi, la paix, l’amour et l’espoir.

Deux autres rendez-vous sont fixés :

  • le jeudi 4 novembre à 19 h : la tolérance, la compréhension mutuelle entre les cultures et les peuples ;
  • le jeudi 2 décembre à 19 h : une démarche de réflexion sur ce temps de préparation à Noël.

Pour en savoir plus, écrivez à Sylvie à info@foi-spiritualite.ca 

 

Tout un nouvel élan au Cameroun

Les membres du SPV du Cameroun sont à relancer les équipes et à en créer d’autres.

Le dimanche 19 septembre se tenait une activité SPV avec les enfants de la paroisse Sainte-Famille d’Ebolmedzom.  Après un temps d’animation, s’est tenue une petite causerie. Les jeunes se retrouveront deux fois par mois.

À Ékié,  une rencontre de lancement des activités avec les enfants du secteur a eu lieu le lancement des activités SPV.

Les encadreurs des équipes se sont également vus pour planifier la vie régionale.  C’est bien parti.

Ce diaporama nécessite JavaScript.