Une rencontre des responsables d’Afrique

Le 3 octobre, le président général Antoine et le responsable général Jean-Marc avaient convié les responsables des cinq régions d’Afrique continentale : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, RD Congo et Togo.

Ce moment a permis de faire le tour de la vie des régions SPV. Plus de nouvelles seront données ultérieurement.  Mais, nous avons appris que le SPV de la RD Congo est à créer une nouvelle région SPV à 600 kilomètres de la capitale Kinshasa. Ces équipes se joindront au 25 existantes dans ce pays.  De même, le nouveau responsable de la Côte d’Ivoire, F. Éric Kassi, c.s.v., veut relancer les équipes des paroisses d’Abidjan et des collèges d’Abidjan, Bouaké et Ferkésédougou.  Quant aux responsables du Burkina Faso, F. Clément Ouédraogo, c.s.v., et Jean-Baptiste Yabé, c.s.v., ils sont à dynamiser les équipes des régions de Banfora, de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou.  

Malgré qu’il était malade, Edmond Nyakossan, responsable du Togo, est à soutenir les démarches des équipes actuelles de la région de Lomé et à inviter d’autres écoles à se joindre au SPV. Éric Owana, responsable du Cameroun, était fier de dire que déjà six équipes sont en action (voir la nouvelle de la semaine dernière).

Toute une vie dans ce vaste territoire africain !

Le groupe GAMA -Paroisse St-Esprit de Montréal

Le 3 octobre, le groupe GAMA de la paroisse St-Esprit de Montréal tenait une première rencontre.  Compte-tenu des mesures sanitaires en vigueur dans certaines paroisses, la rencontre a eu lieu par visioconférence. Ils étaient 9 participants : 6 jeunes et 3 co-animateurs-trices.

Un moment de vie fraternelle mêlant l’écologie, l’histoire, la vie quoi !  Leur animateur Martin Fontaine ne tarit point d’éloges envers son équipe.

Et c’est reparti au groupe St-Jean (Syriens)

Le dimanche 3 octobre, le responsable général Jean-Marc a accepté l’invitation du président général Antoine Pétraki à participer à une rencontre de la communauté St-Jean (Syriens).  En effet, tous les dimanches soirs, ce groupe se réunit pour approfondir sa foi et choisir des voies de vie heureuse.

Ce soir-là, les membres cherchaient à trouver un moyen de parler de leur foi et de l’illustrer par le biais d’une vidéo.  Le responsable général a été invité à parler du fin silence de Dieu (1 Rois 19,8-13).

Une autre manière de vivre le SPV !

Une nouvelle expérience au Carrefour Foi et Spiritualité

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jeudi 29 septembre, la directrice du Carrefour Foi et Spiritualité, Sylvie Courtemanche, a invité des jeunes pour une première rencontre de réflexion. Elle a également invité le responsable général Jean-Marc St-Jacques (aussi membre du conseil d’administration de cet organisme) à animer des parties de cette soirée. Une quinzaine de jeunes de la mi-secondaire à l’université étaient au rendez-vous.  Ce fut l’occasion de vérifier notre sens de l’écoute et de l’entraide.  Et que dire de ce temps de prière avec les bougies de la foi, la paix, l’amour et l’espoir.

Deux autres rendez-vous sont fixés :

  • le jeudi 4 novembre à 19 h : la tolérance, la compréhension mutuelle entre les cultures et les peuples ;
  • le jeudi 2 décembre à 19 h : une démarche de réflexion sur ce temps de préparation à Noël.

Pour en savoir plus, écrivez à Sylvie à info@foi-spiritualite.ca 

 

Tout un nouvel élan au Cameroun

Les membres du SPV du Cameroun sont à relancer les équipes et à en créer d’autres.

Le dimanche 19 septembre se tenait une activité SPV avec les enfants de la paroisse Sainte-Famille d’Ebolmedzom.  Après un temps d’animation, s’est tenue une petite causerie. Les jeunes se retrouveront deux fois par mois.

À Ékié,  une rencontre de lancement des activités avec les enfants du secteur a eu lieu le lancement des activités SPV.

Les encadreurs des équipes se sont également vus pour planifier la vie régionale.  C’est bien parti.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les équipes SPV repartent au Québec

La pandémie a mis à mal le fonctionnement de plusieurs équipes SPV au Québec.  Mais la vie reprend son rythme, pas à pas.

Les Baklavas du bonheur se sont donné rendez-vous ce 1er octobre. Quant au Groupe St-Jean (communauté Syrienne), ce sera le dimanche 3 octobre. Marc-Antoine Parent a lancé l’invitation pour une première rencontre des Jeunes Fringants.  L’équipe GAMA (paroisse St-Esprit de Montréal) avec Martin Fontaine commencera des rencontres en visioconférence. Du côté de St-Bernard-St-Hyacinthe, c’est relancé.  Cette semaine, une rencontre s’est tenue avec François Cornejo et Jonathan Lingaratnam pour une nouvelle équipe à la paroisse Ste-Béatrice de Laval.  L’équipe Arc-en-vache cherche un lieu de rencontre pour rejoindre les membres qui sont maintenant éparpillés de St-Eustache à Montréal en passant par Laval.  Annie Perreault est à voir aux inscriptions en vue d’avoir trois équipes au Collège Bourget de Rigaud (primaire, secondaire premier cycle, secondaire deuxième cycle). Des projets sont à se mijoter à Trois-Rivières, St-Jean, Gatineau… Espérons !

30 septembre : journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Le 30 septembre prochain est un nouveau jour férié au Canada appelé la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Cette journée veut permettre à tous les Canadiens et Canadiennes de reconnaître et de commémorer les séquelles des pensionnats autochtones.

Profitons de cette journée pour réfléchir sur nos relations avec les peuples des Premières Nations. Oui, il y a eu un régime injuste, voire cruel, au cours de l’histoire canadienne. Mais aujourd’hui encore se poursuit une relation non respectueuse de la dignité des personnes telle qu’elle est définie dans la Charte des droits canadienne.  Manque d’eau potable, disparition de femmes, exclusion et réserves…  Alors, que faisons-nous ?

En annexe, la déclaration des évêques canadiens.

Statement_from_CBC_to_Indigenous-FR

 

Une session sous le signe de la fraternité

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il a fait bon nous retrouver aux Camps de l’Avenir (lac Ouimet) pour un temps de formation sur le thème de l’année : une fraternité sans frontières !  Inspiré de l’encyclique Fratelli Tutti du pape François, les participants ont approfondi le thème, ont découvert les documents d’animation, ont célébré la vie…

Ce fut aussi l’occasion de tenir l’Assemblée générale : formation de la nouvelle assemblée, élection à la présidence générale et à l’exécutif général, accueil du plan stratégique, regard sur les finances, etc.

Oui, osons toujours la vie !

Une nouvelle équipe à Kinshasa

 Ulrich Nzau, responsable du SPV de la RD Congo, nous écrit : « Je vous informe que le lundi 20 septembre, j’ai eu une rencontre avec le responsable de la nouvelle équipe créée par l’abbé Zoloshi , dénommée Sève de vie. Ensemble, nous sommes ouverts pour vivre le vrai partage. Un atelier de formation est prévu pour le dimanche 2 octobre 2021 , en faveur de ces jeunes pour leur implication dans les activités que nous réalisons et leur apprendre comment fonctionnent les équipes SPV , les objectifs et exigences du SPV. En suite, l’abbé Jean René sera à Kinshasa cette semaine. Je le rencontrerai. Il est dans la province de Kwilu, précisément à la cité de Idiofa. »  Cette ville est à plus de 600 km de Kinshasa par la route.  C’est un bon départ pour ces nouvelles équipes.

À gauche, Ulrich

Une visite au poulailler

Le tremblement de terre qui a semé la terreur en Haïti

Marie-Ange Henry, responsable du SPV à Chantal, en Haïti, nous a fait parvenir des nouvelles de la tragédie qu’a été le tremblement de terre qui a semé la terreur le 14 août.  Le texte entier sera publié en octobre dans le Khaoua.

Nous voulons ici dire toute notre communion au SPV car, « l’une de nous, membre de SPV, en l’occurrence Tamicha JOSEPH est morte au cours du séisme, ainsi que quatre autres membres de sa famille. Leurs funérailles ont eu lieu le 23 Août 2021. Nul besoin de dire l’amertume des membres qui étaient présents. Le traumatisme de cette catastrophe aura des conséquences malheureuses sur le devenir des jeunes si rien n’est prévu à cet effet. »