Archives de catégorie : Non classé

Soutenons Haïti

Le 17 mars 2021, la Conférence Latino-Américaine des Religieux (CLAR) a publié une déclaration détaillée sur la situation en Haïti. Les extraits suivants sont tirés de cette déclaration :

« …nous dénonçons publiquement la situation actuelle de violence, d’insécurité et d’anarchie généralisée qui ont fait du pays et surtout de sa capitale Port-au-Prince un lieu où il devient impossible de vivre. L’horreur des enlèvements généralisés n’est qu’un aperçu de la réalité à laquelle le peuple haïtien est soumis par des bandes lourdement armées qui influencent actuellement une grande partie de la vie quotidienne… »

« Nous sommes aujourd’hui plus que jamais conscients de l’interconnexion de la vie et que la survie de la personne humaine et de la planète est intimement liée à la conviction que nous nous appartenons et avons besoin les uns des autres. Au peuple haïtien et aux religieux qui exercent leur mission dans cette belle terre, nous demandons d’entendre aujourd’hui notre voix de solidarité qui s’élève avec force pour leur assurer qu’ils ne sont pas seuls, que nous marchons avec eux et que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider à obtenir la libération qu’ils cherchent et méritent sur le plan du droit, de la dignité et de la justice. »

Tiré d’un article de la Direction générale des Clercs de Saint-Viateur

La Pâque des pauvres

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dimanche 4 avril, le SPV de Gros-Morne, en Haïti, organisait au local du Bon Samaritain : la Pâque des pauvres. Cette activité a permis aux membres du SPV de se retrouver, de partager leur joie  avec d’autres personnes, tout spécialement des personnes seules, de célébrer la vie…  Il y a eu des temps d’échange, la participation à l’eucharistie, le partage d’un repas. Vraiment, un bon temps de soutien mutuel en ressuscités !  

Un matin de Pâques…

Un matin de Pâques…
Une lumière à l’horizon, un instant d’espoir.
Des femmes étonnées reconnaissent la vie qui pointe.
Pierre et Jean accourent incrédules.
Et si ce matin devenait force de vie, signe des VIVANT DEBOUT.
Et si cette odeur d’un printemps nous faisait oser toutes choses neuves.
Et si cette douce lumière nous menait sur les routes des exclus et des appauvris.
Et si avec eux nous nous mettions à rechercher les voies de la dignité.
Et si cette fissure dans l’histoire de l’humanité nous rappelait le mot fraternité.
Et si cette eau qui se remet à couler nous redonnait le goût de notre terre.
Et si…
Jésus de Nazareth ne serait pas mort en vain et Pâques ne serait pas une fête oubliée.
Osons donc susciter la vie et aider nos sœurs et frères à se relever, à se remettre debout.
Il y a tant à faire. Ne tardons plus ! Soyons dès aujourd’hui des porteurs de la joie de Pâques, celle des libérateurs de vie, celle des créateurs de communion, celle des défenseurs des victimes de nos systèmes sociaux et politiques…
Osons toujours la vie ! Joyeuses Pâques !

Une célébration d’engagement en Haïti

Le 7 mars dernier, cinq Viateurs associé.e.s ont renouvelé leur engagement au sein de la communauté viatorienne d’Haïti. Ils s’engagent ainsi à poursuivre l’idéal du vénérable Louis Querbes, le fondateur de la communauté des Clercs de Saint-Viateur. Parmi eux, deux sont bien engagés dans le SPV : Mme Patricia Thermonfils et M. Hernio Carrié. Nos hommages !

De gauche à droite : Yves Antoine, Vonette Pierre-Louis, Hernio Carrié, Patricia Thermonfils, Christophe Présumé

Un temps de partage -SPV Fanantenana, Madagascar

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À la fin du mois de mars, une rencontre s’est tenue avec les équipes SPV Fanantenana du Madagascar.  Lors de ce temps de partage, chaque membre était invité à faire un rapport sur ce qui a été fait au cours des dernières semaines.  Il y a aussi eu des interventions sur les problèmes vécus dans chaque équipe.  Quelques activités ont été vécues comme l’apprentissage de Kabary, le partage des expériences et compétences avec des équipes, l’éducation alternative des enfants, etc.  Les participants ont aussi préparé quelques autres activités à vivre. Et enfin, le tout s’est terminé par le partage d’un goûter avec les petits enfants.

Visite des équipes de l’Ouest du Burkina Faso

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces jours-ci, le F. Jean-Baptiste Yabe, c.s.v., responsable de la région Ouest – Burkina Faso, et le F. Clément Ouédraogo, c.s.v., responsable national, ont visité des équipes SPV de Banfora et de Bobo-Dioulasso. De beaux groupes en marche de vie heureuse ! Vous avez ici des photos de l’équipe de Sainte-Marie de Tounouma.

Dimanche des Rameaux – Et si…

Nous sommes à quelques heures à peine du matin de Pâques.
En ce dimanche des Rameaux, regardons le Christ sur le dos d’un âne, et si…

Et si nous osions acclamer la vie avec ce qu’elle offre de simple et de vrai à vivre à tous les jours !
Et si nous cherchions cette lumière qui fera naître un brin de vérité et de justice pour tous les accablés de notre terre !
Et si nous tendions les mains pour dynamiser la communion et la fraternité !
Et si nous embrassions la terre, cette maison commune, pour lui dire tout notre respect et notre amour !
Et si nous étions signes des ressuscités, ces femmes et ces hommes qui créent des espaces où chacun peut réaliser le meilleur de lui-même au service d’une terre plus harmonieuse.

Oui, cette semaine, arrêtons de parler ! Chantons des alléluia avec le messie des Rameaux.
Osons le partage autour de la table du pain partagé ! Agenouillons-nous pour servir les aimés de Dieu, les appauvris de notre terre, en leur lavant les pieds !  Marchons avec toutes les personnes qui portent la croix de la différence non respectée, de l’indifférence aussi, du rejet.  Gardons le silence devant tous les tombeaux de ce monde, tombeaux de l’injustice, de l’inégalité, de l’iniquité !  Allumons de petites chandelles dans la nuit du passage comme des signes vrais qu’un monde autre est possible et que nous y travaillons ensemble.

Bonne Marche !

Jean-Marc St-Jacques, c.s.v.
responsable général

5e dimanche du Carême – Si le grain de blé ne meurt…

Des Grecs de passage à Jérusalem cherchent à rencontrer Jésus. À Philippe et André qui lui en parlent, Jésus répond : « L’heure est venue… Si le grain de blé ne meurt…  Qui aime sa vie la perd… »  Il n’y a vraiment pas quoi se faire des amis.  La réponse de Jésus nous redit que marcher à sa suite demande un retournement complet.

En ce dimanche, assez fatigués de vivre avec les contraintes de la pandémie, nous sommes interpellés.  Qu’est-ce qui est le plus important dans nos vies ?  Qu’est-ce qui compte dans notre quotidien ?  Quelles sont nos priorités ?  Oui, vraiment des choix s’imposent, des choix radicaux.

Pouvons-nous encore laisser aller les choses ?  Que nous faudra-t-il pour nous convaincre de changer de regard sur le monde et nous engager à la défense de la dignité de tous, y compris notre maison commune, la terre ?  Regardons l’actualité : la pauvreté grandissante des plus pauvres, le racisme systémique qui ne diminue pas, les guerres sans fin, tout spécialement celles du Yémen et de la Syrie, les gouvernements qui ne respectent pas leur peuple comme en Haïti… Oui, il y a de quoi désespérer certains soirs.

Mais si le grain de blé ne meurt, il ne produit pas de fruits. Où avons-nous planté notre blé ?  Que semons-nous qui permettra de donner des grains de tendresse, de joie, de paix, de confiance en la  vie ? Quelle terre travaillons-nous pour qu’elle permette aux humains de s’épanouir ?

En ce dimanche, malgré tout ce qui assombrit la vie, n’oublions jamais que la vie est toujours au rendez-vous de la vie. Alors, aimons la vie, protégeons la vie, servons la vie !

Jean-Marc St-Jacques, c.s.v., responsable général

Un ami, un frère nous a quittés

Un membre de l’équipe SPV de la région de Gros-Morne,  M. Jean André, âgé de 70 ans,  nous a quittés ce lundi 16 mars 2021. Il était président de l’équipe SPV à Pomme de terre (Rivière Mancelle), Gros-Morne, Haïti. Il a toujours été un chrétien très dévoué au service de l’Église ainsi que pour le SPV d’Haïti. Par son sens de responsabilité, son indulgence et sa capacité de concilier les autres facilement, il restera un modèle.

Frantz ALTIDOR, Président national du SPV d’Haïti

La remise d’un certificat à Monsieur Jean ANDRE par le comité régional du SPV de Gros-Morne pour son dévouement au sein de l’équipe.
(Camp régional, équipe Gros-Morne – Année 2016)



La vie SPV reprend à Banfora

Le 4 mars dernier, l’équipe SPV de l’Établissement Louis-Querbes de Banfora (Burkina Faso) reprenait ses activités. Une vingtaine de jeunes étaient présents pour ce lancement.  Nos salutations aux jeunes responsables : F. Michel-Pio Da, c.s.v., et F. Grégoire Koudjovi Ayena, c.s.v.